TeamFoot offre une tribune d'expression aux passionnés

L'année 2014 du RC Lens vue par... @R_Direktor

 
L'année 2014 du RC Lens vue par... @R_Direktor

Comme l'année dernière, TeamFoot en partenariat avec Le JTL vous propose une rétro un peu spéciale  Découvrons ensemble un membre de la #TeamLens sur Twitter qui nous parlera de l'année 2014 du Racing Club de Lens.

Aujourd'hui c'est @R_Direktor qui nous propose son bilan 2014.

 

Le joueur lensois de l'année ?

Coulibaly.
Le mec est arrivé comme une chèvre de plus dans un troupeau déjà bien garni, et joue le rôle du taulier 1 an et demi plus tard. Son physique de déménageur fait très mal dans un compartiment où on est très peu fourni cette année, et depuis quelques mois, il m’étonne à confirmer qu’il est bien un vrai joueur de foot, rapide et pas mauvais balle au pied.

Surtout, son état d’esprit est assez bluffant. Le mec ne lâche jamais, ne gueule jamais quand une passe n’arrive pas ou que l’arbitre ne siffle pas pour lui, et affiche une vraie force mentale quand ça ne tourne pas comme il le voudrait. Dernier exemple en date contre Nice. Il rate un péno, mais ne sort pas de son match et rattrape joliment tout ça par un but en fin de match. Accessoirement, il nous met les buts de la montée à Bastia, il marque à Lyon et 2 fois au SDF contre Paris et le plus important : contre Lille.

 

Le dirigeant de l'année ?

Aucun.
Le Racing est dirigé par une armée de branquignols, menteurs, incompétents, nuls à chier et qui crache sur ses supporters dès qu’un pétard explose en tribune. On s’est couvert de ridicule pendant un an et c’est loin d’être fini. Qu’ils aillent tous se faire enc***.

 

Le match de l'année ?

Le seul qui m’a fait vibrer reste celui contre Lille. Certes, c’était dans un SDF à moitié vide et la qualité du match était plus que moyenne. Mais voilà 4 ans qu’on attendait ce match et le vivre a été une calamité pendant près de 40 minutes après le but lillois. Car c’est dur d’être mené dans un derby…
La fin est par contre tout ce qu’un supporter peut espérer : égaliser dans les arrêts de jeu et faire taire le rival, quel pied.


Le compte twitter lensois de l'année ?

Je ne sais pas trop de qui parler. Le compte du club est toujours aussi absent, ceux des médias informés toujours aussi autocensurés pour rester bien vus par Martel et sa clique, les comptes qui jadis me faisaient rire se sont taris tant le club nous a fait peur et honte cette année, et on a une grosse recrudescence de compte à la team-lansse qui me font plus bader qu’autre chose. Donc : aucun.

 

L'information lensoise de l'année ?

« Le virement va arriver, l’info est sur mon Ipad. »

 

La déception lensoise de l'année ?

La nullité de notre directeur sportif qui a été incapable de prolonger les Yahia, Boulenger, Atrous quand ils le pouvaient et nous ont mis encore plus dans le rouge que prévu. Elle (la nullité) va de pair avec les mensonges, les âneries, les entourloupes en tout genre de Martel et Mammadov qui continueront longtemps à polluer le club tant ces mecs jouent avant tout leur carte perso avant celle du club.
 

Le média lensois de l'année ?

La Pravda, connue sous le nom de RCLens.fr, ou l’apologie du vide.
Les mecs gèrent leur site internet comme un club amateur de district, sont incapables de capitaliser sur l’intérêt pourtant intact de l’internaute pro-Racing et appliquent une politique de communication sans doute en phase avec l’Azerbaïdjan, mais en complet décalage avec ce qu’on attend d’un site officiel d’un club de L1, restant accessoirement dans le top 5 français des clubs les plus suivis sur le net.

Merci à @R_Direktor pour sa participation.

 

Liens connexes

TeamFoot est une plateforme d'expression libre destinée aux supporters. Le contenu des articles publiés sur le site ne reflète que la position de son auteur et non du site. Plus d'informations
 

Réagir