TeamFoot offre une tribune d'expression aux passionnés

L'attente du public est-elle trop importante pour l'équipe ?

 
L'attente du public est-elle trop importante pour l'équipe ?

Les supporters mangent du pain noir depuis plusieurs années maintenant. L'espoir a refait surface cet été et avec cet espoir, les supporters Lensois ont réhaussé leurs attentes. Malgré un soutien sans faille du public, les joueurs ont-ils les épaules assez solides pour soutenir la pression ?

Cette question, les supporters et les médias sont nombreux à se la poser. L'équipe a un mental solide pour faire face aux défis physique et technique imposés par les adversaires. Cependant, quand il s'agit d'enfoncer le clou devant un public qui répond présent, les Lensois loupent la marche. Beaucoup se demandent donc si le soutien sans faille des supporters qui a tant aidé l'équipe, ne représente pas une pression supplémentaire dans la dernière ligne droite.

Loin de moi l'idée de répondre à cette question aujourd'hui. Gervais ne cesse de nous le répéter : "c'est à la fin du bal que l'on paye les musiciens". Le bal, il prendra fin vendredi soir à Bastia. En attendant un dénouement que l'on espère positif, vous trouverez ci-dessous un tableau statistiques listant les affluences (ordonnées des plus élevées aux plus faibles) pour les matchs à domicile et à l'extérieur.

 

Sur les 5 plus grosses affluences domicile et extérieur, le bilan pour le Racing Club de Lens n'est pas des plus flatteurs:

  • 2 victoires (12.5% du nombre total de victoires dans la saison)
  • 4 nuls (28.6% du nombre total de nuls dans la saison)
  • 4 défaites (57.1 % du nombre total de défaites dans la saison)

Un total de 10 points sur 30 possibles, le Racing nous a habitué à mieux. Certains pourront penser que l'affluence correspond aux grosses affiches et donc aux rencontres face à des équipes bien classées. Oui, mais pas que. Voici le classement des équipes au moment de les rencontrer :

  • Brest - 8ème
  • Angers - 6ème
  • Nancy - 4ème
  • Niort - 3ème
  • Tours - 8ème
  • Caen - 6ème
  • Le Havre - 17ème
  • Créteil - 12ème
  • Châteauroux - 15ème
  • Troyes - 11ème

Parmi ces 10 matchs, nous avons donc rencontré 1 fois des adversaires du Top 3, 6 fois des adversaire du Top 10 et 4 fois des adversaires en milieu/bas de classement. Lors de ses 10 matchs, Lens endossait le costume de favoris, car était devant les adversaires au classement.

Finalement, la seule explication rationnelle est le coup de moins bien des Sang & Or. L'équipe termine la saison difficilement et, à l'image d'un Jean-Claude Dusse, peine à conclure. 6 de ces 10 matchs ont eu lieu après la 30ème journée. N'oublions pas que le groupe reste jeune, que la préparation d'avant-saison a été tronquée et que nous avons dû faire face à de nombreuses blessures (dont l'absence de Yahia, titulaire indiscutable). Ces événements, nous les payons maintenant. Il est temps que la saison se termine.

 

Les mauvaises langues se satisferont de voir que le dernier match se jouera à Bastia et donc avec l'une des plus faibles affluences Lensoise. Je vous laisse vous faire votre propre avis.

TeamFoot est une plateforme d'expression libre destinée aux supporters. Le contenu des articles publiés sur le site ne reflète que la position de son auteur et non du site. Plus d'informations
 

Réagir