TeamFoot offre une tribune d'expression aux passionnés

Lettre Ouverte aux vieux briscards !

 
Lettre Ouverte aux vieux briscards !

Suite à l’excellent papier de Cédric Rouquette concernant le comportement immature de Thauvin vis-à-vis du LOSC (Bras de fer finalement gagné par le joueur), j’ai décidé, moi aussi, d’adresser une lettre ouverte. Cependant contrairement au concept initial ce n’est pas pour déplorer une attitude, mais bien pour s’en féliciter.

Jerôme, Jean-Michel, Benjamin, Danijel, des prénoms qui, à première vue, n’ont rien de spécial, mais les noms Leroy, Lesage, Nivet et Ljuboja qu’on y appose derrière, vous rappellent surement plus de choses ! Les vieux briscards sont de retour en Ligue 2 et s’avèrent déjà être décisifs !

 

 

Chers Briscards,

 

     Vous êtes les doyens de l’antichambre et pourtant la magie opère toujours sous vos crampons. Patrons et grandes gueules de vos effectifs respectifs, vous savez à votre manière amener à un groupe ce que l’on appelle communément de l’expérience. Vous savez, ce phénomène qui permet à une équipe de ne pas paniquer et de garder ses cages inviolées lors des arrêts de jeu, qui permet de gagner 1-0 contre une équipe plus talentueuse que la vôtre et qui peut se matérialiser par une petite faute aux 40 mètres sur une contre-attaque adverse. Vous avez ce vécu que les autres n’ont pas, ces matchs joués qui vous permettent de toujours tirer les pénaltys au même endroit et de toujours les mettre au fond sans trembler.

 

      Commençons par toi Jérôme. Toi ce grand voyageur issu de … Béthune, tiens, tiens, c’est pas si loin d’ici ça non ? Tu as connu la Coupe des clubs champions avec Paris et Marseille (c’est beau !) ou encore la Coupe de l’UEFA avec Lens ou Rennes. Ton chemin ne s’arrête jamais très longtemps dans un club et les surprises vallonnent ta carrière. Mais quelle déception quand j’entends au journal des transferts que tu pars en janvier 2006 t’isoler au Beitar Jérusalem ! Alors d’accord tu es comme ça, mais je pense que beaucoup de supporters auraient aimé que tu restes, moi en tout cas oui. Tu as suivi ton chemin et l’on ne t’en tiendra pas rigueur. Maintenant habitué à regarder les infos ligue 2, une nouvelle ne m’a pas échappé ! Une dernière pige pour le vieux Leroy à Istres. Pour ceux qui n’y croient pas, vous n’avez qu’à regarder la frappe qui s’en va nettoyer la lucarne du gardien brestois, ça vaut le détour !

 

     Continuons avec toi Jean-Michel. Contrairement à Jérôme tu n’as pas écumé les clubs de l’hexagone. Seulement trois dans ta longue carrière dont Le Havre, Auxerre (six petits mois) et désormais Créteil. Tu n’as pas vraiment réussi à percer en ligue 1 alors que tu avais le potentiel comme bien d’autres avant toi. Qu’importe, tu n’as rien lâché et te voilà aujourd’hui en fer de lance d’une équipe cristolienne qui ne s’est pas gênée pour venir punir par quatre fois les errements d’une défense lensoise plus que moyenne ce soir-là. Deux buts et une passe décisive sur coup franc, du grand Lesage avec notamment ce mauvais dégagement de Riou qui te permet de sceller le score d’une frappe des 40 mètres, pas mal pour un vieux ?!

 

       Benjamin a réussi à martyriser quelques défenseurs en ligue 1, que ce soit avec Auxerre à ses débuts dans l’élite, Troyes ou encore Caen. Un bon 10 à l’ancienne, un vrai comme on les aime. Toujours un titulaire indiscutable depuis 2003 dans les clubs où tu as joué, tu as réussi à t’imposer comme un véritable maitre à jouer de ton équipe. Et si tu as enfilé ton costume de buteur (10 buts) la saison dernière, cela n’a pas suffi à masquer l’inefficacité offensive de Troyes tout au long de l’année. Déjà décisif cette saison dans le rôle de passeur qui te va si bien, tu maintiens l’espoir des Troyens de retrouver l’élite dès cette année. Mission compliquée, mais pas impossible quand on possède un véritable distributeur dans ton genre.

 

        Enfin comme je suis chauvin il fallait bien qu’un Lensois fasse partie de la liste et cette place tu la mérites amplement ! Oui toi Danijel, le renard des surfaces parti s’exiler pour martyriser les gardiens polonais pendant deux ans. 23 buts en 56 matchs, papy fait plus que de la résistance ! Alors certes la ligue des champions vécue avec Paris et Hambourg parait loin, mais le challenge lensois avec son public de feu n’en reste pas moins excitant. « Et Ljubo ! Il a marqué ! » chante le jeune Cyprien dans les vestiaires de Bollaert. Oui le retour du buteur avec sa coiffure si particulière est bien acté et ce n’est pas Gervais Martel qui va s’en plaindre. Lui qui voulait déjà te faire revenir en France lors de ta saison en demi-teinte à Stuttgart. Plusieurs années plus tard, tu viens enfin fouler les pelouses d’un stade qui n’attend plus qu’une remontée en ligue 1 pour laisser éclater sa joie ! Tu n’as peut être plus tes jambes de vingt ans, mais tu possèdes ce talent comme tes compères Jérôme, Jean-Michel et Benjamin, celui d’être décisif et ça, ça n’a pas de prix pour Bollaert !

 

Sébastien

 

Quelques chiffres

Jérôme Leroy : 4 Matchs, 2 Buts, 2 passes décisives.

Jean-Michel Lesage : 5 Matchs , 2 Buts, 2 passes décisives, Coupe de la ligue : 2 buts et une passe

Benjamin Nivet :   5 matchs, 2 passes décisives, Note moyenne 6,4 (3ème meilleure note, France Football) 

Daniel Ljuboja : 5 matchs, 2 buts, 2 passes décisives.

TeamFoot est une plateforme d'expression libre destinée aux supporters. Le contenu des articles publiés sur le site ne reflète que la position de son auteur et non du site. Plus d'informations
 

Réagir