TeamFoot offre une tribune d'expression aux passionnés

Plus l'envie, des points

 
Plus l'envie, des points

Lens reçoit Samedi 7 Novembre les Girondins de Bordeaux.

Petit aperçu des forces en présence.

@leniotna

Ce weekend, le RC Lens s’apprête à recevoir les « Girondings de Bordeaux », qui seront accompagnés par une forte délégation de supporters – dont une partie venant de région Parisienne. Cette rencontre intervient juste après ce difficile déplacement à Marseille ; match au cours duquel les Sang et Or ont démontré à la France entière leur force collective, leur courage ainsi que certaines possibilités offensives. Mais sans toutefois ramener le moindre point. Car oui, comme le souligne si bien Antoine Kombouaré, Lens n’est jamais décroché par son adversaire, mais ne fructifie pas assez pour autant ses courageuses prestations. Trop de points ont été laissés en route depuis la première journée : Nantes, Guingamp, Caen, Evian, Saint-Etienne et désormais Marseille. À contrario les défaites enregistrées à Rennes ou face au Paris Saint-Germain ne souffrent d’aucune contestation. Mais il y a, aujourd’hui, trop de matchs que l’on qualifiera de « regrettables ». Tout le monde s’accorde à dire que Lens va devoir batailler pour le maintien, et ce malgré les dernières annonces de Gervais Martel. Sur le papier, Lens est même le favori désigné à la descente. Dans cette situation, il est indispensable de transformer les possibilités qui s’offrent à nous – hein Yo’.

Le principal mal qui frappe le RC Lens en ce début de saison est facilement identifiable ; l’inexpérience. Les jeunes qui composent la grande partie de l’effectif sortent tout droit du centre de formation (V. Belon, Cavaré, Ba, Guillaume, Sylla), ou de Ligue 2 (Bourigeaud, Cyprien, GBamin), et n’ont pour expérience de la Ligue 1 que les retransmissions dominicales du Canal Football Club. Le potentiel est là, identifiable, palpable même. Mais il est connu qu’il y a une chose ne s’achète pas: l’expérience. Si l’on se base – tu sens la prudence sous-entendue dans mes propos – sur les dires de Gervais Martel, le match de Bordeaux devrait être le dernier avant l’arrivée des fonds nécessaires à la levée de l’interdiction de recrutement par la DNCG. Pour le déplacement à Lorient, Antoine Kombouaré devrait pouvoir compter sur Atrous, Boulenger et N’Guémo. Soyons honnêtes, seul le dernier cité apportera une véritable plus-value au juvénile effectif artésien. Mais avant de penser à ces recrues, et au prochain mercato d’hiver (nous aurons le temps de nous épancher sur les besoins du RCL), il y a ce match: RC Lens – Girondins de Bordeaux, Samedi 7 Novembre à 17h00.

 

Ne plus repartir bredouille !

Passons l’extrasportif qui a agité le préambule de cette rencontre et concentrons-nous sur les différents aspects de cette rencontre. Que représente ce match pour le Racing, et quelles sont les chances réelles que nous avons ? Car nous le savons bien, chaque match du RC Lens – depuis une bonne décennie – nous réserve son lot de surprises. Et cette saison, il y a bien une chose que nous n’avons pas vécue : l’humiliation. Défaitiste, vous allez penser ?

Prenons un peu de recul, et considérons l’objectif réel du RCL cette saison ; le maintien. Par conséquent, les rencontres qui doivent être considérées comme « prioritaires » seront celles qui nous opposeront à nos concurrents directs, de plus en plus facile à identifier ; Evian-Thonon Gaillard, Guingamp, Bastia, Caen, Metz, Lorient et Reims. Pour l’instant, ce lot pèse 5 points sur 15, soit 33% d’efficacité. Le bât blesse. Les matchs contre les clubs du « ventre-mou » - Toulouse, Nantes, Rennes, Nice, Montpellier – doivent quant à eux servir à bonifier les points que nous prendrons (ou pas…) face à nos adversaires directs. Le reste, ce sera du « gala », avec un bémol porté sur les matchs à domicile, où l’objectif doit être de prendre des points. Et puis il y aura les deux derbys, où Lens se doit de viser un total de quatre points. Mais où se situe exactement Bordeaux aujourd’hui ? Dans le ventre mou ou dans la catégorie « gala » ? Entre les deux ? C’est assez difficile à dire. Quoi qu’il en soit, Lens doit ambitionner de prendre au minimum un point.

 

Continuité ou relâchement ?

Qui plus est, ce match peut constituer un premier tournant dans la saison du RC Lens, dans la mesure où il intervient juste après le tant redouté déplacement à Marseille, match durant lequel nos « kids » ont atteint un niveau qu’ils ne soupçonnaient peut-être même pas eux-même. Une semaine est passée, et la déception du résultat doit encore être présente dans les têtes. Est-ce que les jeunes lensois vont être capables de reproduire une telle prestation ; combinant un engagement de tous les instants, une discipline de fer et une capacité impressionnante à se projeter dans le dos des défenses adverses ? Réponse demain. Car un Lens qui parviendrait à se remettre en question ce weekend et à reproduire une prestation dans la lignée des matchs à Toulouse et à Bordeaux serait à coup sûr très rassurant pour la suite du championnat. Cela démontrerait que les jeunes assimilent vite, et prennent confiance en leurs possibilités.

L’adversaire de demain n’arrive pas en toute sérénité dans le « bourbier de la Licorne ». Secoué par les déclarations de Sagnol cette semaine, le club au scapulaire connait également un léger ralentissement en championnat, malgré sa double victoire face à son rival régional la semaine dernière. Depuis le début de la saison, tout le monde s’accorde à dire que les prestations girondines sont généralement associées au terme « efficacité », élément qui nous a cruellement manqué  lors des matchs joués à la Licorne cette saison – excepté Reims. Il est fort à parier que Willy adoptera une tactique offensive – semblable à celle de Bielsa – pour confisquer le ballon et marquer très rapidement dans la rencontre. Verrons-nous un Lens prudent et compact, prêt à se projeter dans les failles bordelaises ? Ou qui cherchera à prendre le match en main dès les premiers instants ?

Je pense sincèrement que nous avons nos chances d’enquiquiner les Bordelais. Mais cela demandera une prestation du même acabit (tel à vif) que face aux Toulousaings et fadas Marseillais. En serons-nous capables ? Le stade de la Licorne affiche guichets fermés. Mais pour tout vous dire, je n’aime pas trop les rencontres qui suscitent l’enthousiasme dans nos rangs… Trois points seraient merveilleux, et nous permettraient de profiter pleinement de la trêve hivernale afin de préparer sereinement les deux rencontres suivantes, qui devront être considérées comme PRIORITAIRES pour accomplir la mission maintien – déplacement à Lorient et réception de Metz.

 

Quoi qu’il en soit, Ludovic Baal aura la tâche d’éteindre le feu follet Rolan, qui impressionne autant qu’il déçoit depuis le début de la saison côté bordelais. Le latéral gauche lensois est l’homme de base du collectif mis en place par AK. Un Wahib Khazri en forme est également capable de faire basculer le match. Attention aux qualités bordelaises sur CPA – Plasil et Sertic seront menaçants sur cet exercice.

Bordeaux présente un effectif amputé de six éléments ; dont Saivet, Maurice-Bellay, Jussiê et peut-être C. Diabaté. À Lens, les absences à signaler sont celles de Le Moigne (quatre semaines) et Riou, actuellement en phase de reprise.

Le mot d’ordre pour samedi sera « plus que l’envie les gars, des points ».

Le groupe du RC Lens
Belon, De Pinho – Ba, Baal, Cavaré, Kantari, Landre, Gbamin, Sylla – Bourigeaud, Cyprien, El Jadeyaoui, Valdivia, Nomenjanahary – Chavarria, Coulibaly, Guillaume, Touzghar.

Le groupe des Girondins de Bordeaux
Carrasso, Prior – Contento, Yambéré, Diabaté, Mariano, Pallois, Planus, Faubert, Poundjé – Plasil, Sertic, Traoré, Khazri, Kaabouni, Poko– Diabaté, Rolan, Sala, Touré.

TeamFoot est une plateforme d'expression libre destinée aux supporters. Le contenu des articles publiés sur le site ne reflète que la position de son auteur et non du site. Plus d'informations
 

Réagir