TeamFoot offre une tribune d'expression aux passionnés

Je m'indigne

 
Je m'indigne

Depuis plusieurs années, les supporters du Racing Club de Lens attendent de revoir la lumière. Englué depuis 2011 dans une Ligue 2 où tout est possible, Lens a a réussi à valider, sur le terrain, son ticket pour la Ligue 1 dès l'année qui a suivi la prise de pouvoir d'Hafiz Mammadov avec le retour Gervais Martel aux commandes. 

Les Lensois, après la seconde relégation (encore plus piteuse et honteuse que celle de 2008), exigeaient que Gervais Martel fasse le ménage dans les différentes sphères du club. Des joueurs n'ont pas été renouvelés, le staff a changé, des nouvelles personnes sont arrivées. Néanmoins, il fallait faire des économies. Des grosses économies, car le club était en grand danger. Le Crédit Agricole est arrivé, Martel a dû laisser les clés à Luc Dayan. Lens repartait 20 ans en arrière. Il faut faire du fric à tout prix, non pas pour améliorer l'équipe, mais pour ramener les comptes du club à la stabilité. Exit Varane, exit aussi quelques autres jeunes qui n'ont pas (et qui n'auront certainement jamais) le niveau et l'intelligence de la tour de contrôle de la défense du Real depuis trois saisons. Finis les salaires exorbitants, Lens n'attire plus. Les seules valeurs financières du club demeurent dans son Histoire et son public. 
Mais face à ça, aujourd'hui, comment ne pas s'indigner ?


Comment ne pas constater que Gervais Martel et sa clique sont en train de s'asseoir sur notre Histoire et tout ce qui va avec? Bien sûr qu'ils disent le contraire, devant nous ils déclarent que notre présence est in€$timabl€. Pas pour nos chants, mis à part pour acclamer un pseudo fan inconditionnel du football qui doit autant s'y connaitre en foot que moi en couture, mais qui sait très bien nous caresser dans le sens du poil, bah oui "Lens is the best club of the best world of the best universe wonderful team i love it do you want petrus ?".


Comment, s'ils avaient un minimum de respect envers nous, se ficheraient-ils des supporters comme ils le font depuis mai ? J'ai une énorme, une gigantesque, pensée envers ces supporters qui ont Lens dans le coeur et dans leur âme. Ces personnes qui sacrifient tout ce qu'ils ont, très souvent pas grand chose, pour la cause du Racing. Ces gens qui gagnent le SMIC et qui participent aux matches à domicile comme à l'extérieur, ces abonnés de longue durée qui fêtent des décennies d'amour avec le Racing comme on fête l'anniversaire d'un mariage. J'ai souvenir de ce collègue de travail, fringué en costard cravate la semaine et en jogging sang et or le week-end. Ce collègue qui, depuis plus de 20 ans, posait ses congés en fonction du calendrier du Racing. C'est sur cette personne que l'équipe en place urine aujourd'hui. Je pense à ce public qui devra se déplacer trente-huit fois cette année en payant plein pot. Bien que l'on ait, messieurs les journalistes, un milliardaire aux commandes, il ne faudra pas espérer avoir une aide pour relier Lens à Amiens, voir plus loin. Ils sont nombreux ces fidèles qui avalent les kilomètres chaque semaine pour suivre le Racing et qui le feront encore cette année. Non, rien qu'au niveau des investissements et de son aura, Lens n'est pas le nouvel ogre du football français comme vous l'avez appelé en juin 2013. 


Messieurs, comment pouvez-vous bafouer ainsi ces personnes qui portent "vos" couleurs ? Je ne parle pas des joueurs, ils ne sont pas responsables de tout ce cirque. 

Comment pouvez-vous afficher un tel manque de respect et de considération ? Vos histoires de règlement de 4, 6 ou 10 millions d'euros sur le compte de Pierre, Paul ou Jacques sont d'une sottise sans nom. 
Étes-vous sérieux, Messieurs les dirigeants, lorsque vous vous tenez face aux supporters, et que vous leur dites, droit dans les yeux, que l'argent va arriver en retard, car il y a une fête nationale en Azerbaïdjan ? L'êtes vous également quand vous affirmez que Mr Kombouaré a pris ses distances avec Lens, avec votre consentement (pour se concentrer sur la saison qui arrive en jouant au golf sans doute) en attendant que tout ce cirque soit terminé, pour mieux déclarer à son retour qu'il y aura une mesure à son encontre pour sanctionner ce comportement ? Mais ma parole, vous vivez dans un monde parallèle ? Moi, si demain je n'étais pas d'accord avec ma direction et si je décidais de boycotter mon entreprise, ça serait la porte ! Comment voulez vous que l'on vous soutienne encore ? Mais ce n'est pas possible. Dans tout ce merdier, vous avez encore de la chance que le supporter Lensois n'ait pas la mémoire courte sinon vous auriez déjà votre tête au bout d'une lance comme on peut le voir à Marseille ou Paris. Mais, ça aussi visiblement vous l'avez oublié, nous ne sommes pas Marseille ou Paris, pourtant votre communication inexistante, grotesque, qui frise le zéro absolu dans l'échelle de la nullité, nous fait penser le contraire.


Combien de temps allez-vous mener en bateau les instances du football français qui font juste leur travail ? Vous êtes surpris de la décision de la DNCG ? Vous osez nous faire croire qu'Hafiz Mammadov ne savait pas comment ça fonctionnait en France ? Vous rigolez ? Nous sommes connus dans l'Europe entière pour avoir cet organisme qui a un oeil sur les comptes et qui tape quand ça ne va pas. Pourquoi d'après vous, les clubs français se vendent aussi mal ? Pourquoi il y a si peu d'investisseurs étrangers ? Quand en Espagne ou en Angleterre, on vous confie un club sans regarder ce que vous avez réellement à offrir en terme d'argent et de projet, en France on nous emmerde pour 500 000 euros et un prévisionnel de classement irréaliste à leurs yeux. Croyez-vous réellement que l'on va vous croire là dessus également ? Mais vous rêvez.


Je peux que m'indigner face à ça. Regardez ce vous avez fait au club. Comment ? Si vous n'aviez pas repris la main, il serait peut-être plus là aujourd'hui ? Oui peut-être. Mais nous serions morts avec lui. Aujourd'hui, vous le trimballez comme une marionnette ou comme pour proposer un sketch qui fait rire que vous. Vous jouez avec l'histoire d'amour de milliers de personnes ainsi qu'avec leur porte-monnaie. Je n'ai pas peur d'employer des mots durs en disant que si Lens était mort il aurait échappé à tout ce bordel, la France ne se serait pas foutue de notre gueule une fois de plus. Car oui il serait mort, mais les supporters, les vrais de vrais, ceux que vous allez encore faire raquer avec votre délocalisation à la con, seront toujours là.


Pour ma part, cette saison 2014-2015 se fera sans moi. J'en ai plus qu'assez de cette gestion pitoyable.
Vous avez vendu votre âme au diable, c'est votre problème. Évitez juste de mettre la nôtre en vente également. Nous n'avons rien demandé. Nous sommes la risée des clubs français, et vous continuez, malgré tout, à nourrir la presse grâce à votre spectacle. Rendez les armes ou faites vous minuscule, on vous a que trop vu. 


Il y avait des prémices du basculement du Racing dans un monde nouveau où l'argent est roi. Aujourd'hui nous sommes en plein dedans, la gueule de bois est totale, et qu'on se le cache ou non, il baise de toutes parts les enfants du Racing, car ce sont eux, les anonymes dans toute la masse qu'ils représentent, les victimes au final. 

TeamFoot est une plateforme d'expression libre destinée aux supporters. Le contenu des articles publiés sur le site ne reflète que la position de son auteur et non du site. Plus d'informations
 

Réagir