TeamFoot offre une tribune d'expression aux passionnés

Retour vers le futur

 
Retour vers le futur

Aujourd'hui, 24/05/2015, lendemain du 23/05/2015 et du désormais historique Lens-Nantes! Le réveil des supporters lensois a dû être rude. En effet les dirigeants du club, y compris Hafiz Mammadov, les supporters et les joueurs s'étaient donné rendez-vous dans une grande boîte de nuit de la région afin de célébrer le maintien! Mais revenons au rectangle vert...

- 19h50, chaude ambiance à la Licorne, Dominique Régia-Corte annonce, bien aidé par le public, la composition d'équipe concoctée par Antoine Kombouare. L'entraîneur kanak, privé de Cavaré (genou), Guillaume (épaule), Riou (qui s'est fracturé le poignet droit en captant un ballon à l'entraînement, il faut dire qu'il n'ait pas habitué à ça), Kantari (qui s'est fait enrhumer par Bautheac la semaine passée à l'Allianz Riviera), Valdivia (parti à la recherche de son talent de la saison 2012-2013 et de son pied gauche) et toujours de N'Diaye (à cause de ses problèmes au niveau du pubis...) devra faire avec les moyens du bord, comme souvent cette saison.
On rappelle qu'une victoire du Racing permettrait leur maintien sans même faire attention au résultat de leur adversaire direct au classement, l'ETG. Les Artésiens ont leur destin entre leurs mains. En effet ils n'ont qu'un point d'avance sur Evian, le premier relégable.

La composition : BELON - FRADJ GBAMIN LANDRE BAAL - LEMOIGNE (CAP) BOURIGEAUD CYPRIEN - CHAVARRIA TOUZGHAR COULIBALY (source: le compte Twitter @rclensofficiel)

- 19h58, entrée des joueurs accompagnée d'une lensoise assourdissante!
Gervais Martel et Hafiz Mammadov s'installent ensemble en tribune présidentielle.
Les supporters sont confiants, car Laurent Mazure a pronostiqué une victoire nantaise.

- 20h, coup d'envoi donné par les nantais.

- 24', les canaris perdent leurs plumes dans la bataille, les artésiens dominent la rencontre et se créent de belles situations.

- 29', Touzghar pas loin d'ouvrir le score sur ce face à face avec Rémi Riou, le meilleur buteur lensois cette saison avec 19 réalisations au compteur, ouvre trop son pied, le ballon effleure le poteau avant de sortir des limites du terrain.

- 35', énorme sauvetage sur sa ligne de Djilobodji suite à ce coup de tête de Landre sur un corner magnifiquement frappé par Bourigeaud.

- 40', double sauvetage de Riou face à Coulibaly. Quel manque de réalisme de ce dernier!

- 42', et cette fois c'est la barre qui sauve les nantais sur cette frappe en force de Chavarria... Les lensois sont, une nouvelle fois, maudits! À l'image d'une grande partie de la saison.

- 45+1', le sort s'acharne sur les sangs et or. Ouverture du score des canaris, contre le cours du jeu juste avant la mi-temps, un cafouillage dans la surface artésienne permet à Audel (ancien lillois et valenciennois) de mystifier Belon.

- C'est la mi-temps ici à Amiens, sur le score de 0-1 pour des nantais opportunistes face à des lensois qui ont fait preuve, encore une fois, d'un manque cruel de réalisme malgré une nette domination.

- 46', pas de changement au retour des vestiaires.

- 53', les joueurs semblent fatigués, il faut dire qu'il y a eu beaucoup de rythme lors de la première période.

- 67', peu d'occasions à se mettre sous la dent en cette seconde période. Il faut réagir, si on en reste là, les lensois vont droit en ligue2. Et les Xavier Gravelaine, Arnaud Tulipier, Carine Galli,.. On en a pas envie!

- 71', Antoine Kombouare est contraint à faire sortir Coulibaly, blessé à la cheville. Lui qui avait propulsé le Racing en ligue1 à l'occasion de CA Bastia-Lens se blesse, est-ce un signe? En tout cas ça ne sent pas bon... Madiani le remplace.

- 75', à noter la bonne performance de Fradj sur le flanc droit.

- 78', ça s'agite sur le banc de touche artésien. Cyprien cède sa place à El Jadeyaoui, Malick Seck fait quant à lui sa première apparition en ligue1 et remplace Gbamin. Le tout pour le tout?

- 83', égalisation des lensois grâce à Aristoooooote Madiani! Suite à un superbe travail de Fradj, Seck est servi dans la profondeur, il fixe Riou et passe en retrait pour Madiani qui n'a plus qu'à pousser le ballon au fond des filets! 1-1, on y croit!

- 87', les lensois poussent! Et les supporters aussi, "Poussez, poussez! Les avants lensois" chantent-ils.

- 89', 4minutes de temps additionnel, c'est le moment ou jamais.

- 90+3', et le buuuuuut de Patriiiiick Fradj! Bon travail de Bourigeaud qui trouve Touzghar dos au but, ce dernier lance Fradj dans son couloir. Le latéral lensois dévisse complètement son centre qui termine dans la lucarne opposée de Riou, qui avait anticipé sa sortie!  2-1, scénario rocambolesque à la Licorne!

- 90+5', c'est terminé. Les lensois obtiennent leur maintien grace à Patrick Fradj, qui l'eut cru en début de saison! Ce dernier est le héros de la soirée, il aura droit à son clapping.


C'est avec un mal de crâne certain que le peuple lensois se réveille. Ce qu'il ne sait pas encore c'est que cette victoire ne comptera finalement pas dans la course au maintien. En effet, désormais le domaine financier prend le pas sur le rectangle vert. Le Racing Club de Lens est relégué administrativement, on ne sait pas encore en quelle division évoluera le club la saison prochaine. Le monde de la finance a pris le dessus sur ce jeu qui nous aura tant donné de plaisir. André Malraux a dit :"L'espoir des hommes, c'est leur raison de vivre et de mourir." Espérons que le Racing Club de Lens ne soit pas mort après nous avoir tant fait espérer.

TeamFoot est une plateforme d'expression libre destinée aux supporters. Le contenu des articles publiés sur le site ne reflète que la position de son auteur et non du site. Plus d'informations
 

Réagir