TeamFoot offre une tribune d'expression aux passionnés

Le Racing Club de Lens doit changer de blason !

 
Le Racing Club de Lens doit changer de blason !

De par ses couleurs et les symboles utilisés, le Racing Club de Lens est facilement reconnaissable dans le paysage du football français. Cependant, avec un blason créé en 1979, le club artésien joue les prolongations en termes d’identité visuelle. Il serait peut être le temps de moderniser un peu tout ça non ?

Mine de rien, le blason du Racing Club de Lens est le plus ancien, Ligue 1 et Ligue 2 réunies ! Certes, il a fait l'objet d'une légère modification en 2006, la mention "Depuis 1906" est rajoutée à l'occasion du centenaire du club. Hormis ce détail, ce dernier n'a fait l'objet d'aucune modification depuis 34 ans, une éternité lorsqu'on observe les évolutions de blasons des autres clubs de l'élite. Une brique supplémentaire à rajouter au mur des critiques de ceux qui jugent le club artésien un peu trop archaïque...

 

Le fruit de l'histoire et d'un consensus politique

On ne peut pas reprocher au RCL de disposer d'un blason cohérent. Conçu en 1979, ce dernier est un subtil mélange entre l'histoire qui lie le club à la société des mines et la présence appuyée de la municipalité, toujours là dans les moments difficiles du club.

Voir à ce sujet le double article sur la psychologie du supporter lensois :

 

Presentation du blason logo du Racing Club de Lens
Description du blason du Racing Club de Lens (image animée)

 

Lorsque la société des mines périclite, c’est la municipalité qui fait l’effort en 1969 pour reprendre et sauver le club. Il faudra attendre 10 ans pour que ce changement soit sanctionné visuellement. Les problématiques du marketing sportif étant encore peu développées dans le monde du football, il n’y avait pas d’urgence à faire comprendre que le Racing connaissait d’importants bouleversements en coulisse.

 

Evolution du blason logo du Racing Club de Lens
Évolution du blason du Racing Club de Lens

 

La première ébauche d’identité visuelle est à mettre au profit de Maurice Denis en 1955. Le choix se porte sur un blason type écu qui sera repris au travers des essais suivants. Épurées au possible, les couleurs sang et or sont présentes sur fond noir afin de mieux faire ressortir la lampe de mineur qui brille de mille feux. Elle peut être également interprétée comme le paternalisme de la société des Mines guidant ses ouailles et ses supporters dans le droit chemin.

 

En 1969, la ville reprend les rênes du club. Le blason de l’époque est alors une ébauche brute de celui d’aujourd’hui. Étrange de constater que sur ce modèle on ne retrouve aucun symbole de la municipalité : Ni la mention de “Lens” ni celle reprenant une partie des armoiries ne sont présentes alors que la ville vient de sauver le club de la liquidation. Il faudra donc attendre 10 ans pour voir apparaître les fleurs de Lys et les tours de l’ancien château de Lens.

 

Un blason désuet et hors de propos

Qu’est-ce qui dérange dans ce blason en place depuis 3 décennies maintenant ? Plusieurs choses qui laissent à penser qu’il est temps de retrouver ces crayolas et de se mettre à réfléchir.

Un blason qui ne correspond plus aux canons esthétiques : C’est bien entendu une appréciation personnelle, mais ce blason a fait son temps et ne correspond plus aux standards esthétiques de notre époque. La teinte des couleurs, la police, le design général et la répartition des différents éléments ne sont plus au goût du jour. Dans une société où le logo d’une entreprise est primordial pour exprimer ses valeurs et son dynamisme, le blason du RCL fait office de vieillerie.

 

Le reflet d’une autre époque : L’alliance mines / municipalité est pertinente en 1979. Même si les pouvoirs publics ont toujours soutenu le club (il n’y a qu’à voir la mobilisation récente de la Région et du département pour permettre la participation de Bollaert à l’Euro 2016), on peut se demander si la présence des fleurs de lys et les deux tours sont encore à propos.

 

Un changement de direction = un changement d’identité visuelle ? : Dans le petit monde du football, le changement de direction est souvent accompagné d’un changement de communication : les logos de Nantes, du Mans et du PSG sont des exemples récents d’une volonté de sanctionner un changement de politique. Avec l’arrivée de Mammadov et sa volonté de faire du Racing une vitrine Azerbaïdjanaise en France et peut être même en Europe, il y a fort à parier qu’une évolution visuelle est à prévoir. Il ne serait d’ailleurs pas étonnant qu’elle soit déjà en phase de réflexion…

 

Des éléments à conserver, d’autres à supprimer

Quelles sont les forces et faiblesses du blason actuel ? Elles me semblent particulièrement frappantes :

Ce qui me semble pertinent de garder :

  • la forme de l’écu : Depuis le premier blason en 1955, il a toujours eu la forme d’un bouclier. Afin d’établir une continuité, il doit être présent dans la prochaine mouture.
  • les couleurs Sang et Or : comment se défaire d’une des principales spécificités du club ? L’association jaune et rouge est presque unique dans le football professionnel français, depuis la disparition du Mans et de Martigues (oh wait, il est peut être là le problème du RCL !)
  • la lampe de mineur : indispensable. Même si le Racing d’aujourd’hui n’a plus rien à voir avec le secteur minier, il est un pan fondamental de son histoire et des valeurs qu’on lui assigne encore à notre époque : abnégation et solidarité dans les tribunes et sur la pelouse.
  • la mention Racing Club de Lens : Cela vous semble évident à vous supporters Lensois mais qu’en est-il du téléspectateur étranger qui découvre le club pour la première fois ? La mention à Lens est indispensable pour localiser le club.

Ce qu’il faut jeter :

  • la teinte des couleurs : L’un des principaux défauts du blason du RCL version 1979, c’est que les couleurs sont vraiment trop criardes. Les tendances actuelles visent à l’utilisation de couleurs pastel (cf. le nouveau logo du PSG)
  • RCL : A l’inverse de la mention Racing Club de Lens qu’il faut garder, RCL ne parle pas au quidam. Qui plus est, elle fait doublon avec le libellé du club. Pas nécessaire donc et l’abréviation prend une place démesurée sur le blason.
  • Les deux tours et les fleurs de Lys : Le point le plus délicat stratégiquement parlant. Car si il va sans dire que c’est l'élément qui parle le moins à toutes personnes extérieures au Racing, l’influence de la municipalité sur le club est encore très forte. Même si ces derniers n’ont plus leur mot à dire sur la manière dont le club doit être dirigé, il reste la roue de secours du Racing à chaque crise. Supprimer ces éléments, c’est supprimer toutes références au territoire. Néanmoins, le club est devenu le club d’une région et non plus de la ville. Si référence territoriale il doit y avoir, c’est là qu’il faudra la puiser.

L’inconnu résidera peut être dans la touche que souhaitera apporter Mammadov. Quoi qu’il en soit, si le Racing souhaite changer de dimension, il ne pourra faire l’impasse sur le développement du marketing sportif et d’une plus grande visibilité à l’international. Et pour cela, il ne pourra éviter de réfléchir à une nouvelle communication visuelle.

À mon humble avis, l’une des pistes pourrait être...le blason historique du club de 1955. Vintage à souhait, simple, mais pertinent, il permettrait de concilier respect de l’histoire du club et standards esthétiques contemporains.

 

 

Ce qui suit en dessous n'est pas le futur blason du RCL, ni une création graphique de l'auteur de cet article. Prenez le temps de lire jusqu'au bout.

 

En bonus :

http://www.lovefootballhatefootball.com est un tumblr d’un graphiste anglais passionné de football et qui s’amuse à moderniser les blasons de foot. Il s’est penché il y a quelque temps sur celui du Racing : lien

Proposition d'un nouveau blason du Racing Club de Lens
Proposition d'un nouveau blason par lovefootballhatefootball

Un essai qui me semble peu pertinent puisqu’il fait la part belle aux armoiries de la ville, dénigrant volontairement l’élément rappelant l’héritage minier du club.

TeamFoot est une plateforme d'expression libre destinée aux supporters. Le contenu des articles publiés sur le site ne reflète que la position de son auteur et non du site. Plus d'informations
 

Réagir