TeamFoot offre une tribune d'expression aux passionnés

Gervais Martel nous mène-t-il en bateau?

 
Gervais Martel nous mène-t-il en bateau?

Depuis la reprise, les informations concernant le club et les déclarations de son président sont des plus troublantes. Nous avons recoupé certaines d'entres elles et le moins que l'on puisse dire, c'est que la crédibilité de Gervais Martel en prend un coup...

Depuis la reprise, les informations concernant le club et les déclarations de son président sont des plus troublantes. Nous avons recoupé certaines d'entres elles et le moins que l'on puisse dire, c'est que la crédibilité de Gervais Martel en prend un coup...

 

Les fonds disponibles pour le club

 

Dès la fin du championnat, Antoine Kombouaré demandait clairement des moyens à ses supérieurs pour bâtir une équipe capable de jouer la 10ème place de Ligue 1. Hafiz Mammadov s'est donc rendu en personne à la DNCG, accompagné de Gervais Martel, pour apporter les garanties nécessaires. Pourtant, l'organisme suspend la montée du club à cause de "documents manquants" que le président artésien serait allé chercher, en personne, à Bakou...

Déclarations de Gervais Martel à la presse :

Le vendredi 27 juin : "L’envoi des fonds a eu lieu ce mercredi soir et sera effectif en début de semaine prochaine. Un versement de 10 millions d’euros est donc parti avec une journée de retard du fait de la fête des armées le 26 juin."

Le vendredi 4 juillet : "Aujourd’hui, le virement en provenance d’Azerbaïdjan a été fait, tout est clair !"

Le mercredi 9 juillet : "Tout de suite, les 2 tiers des demandes financières ont été concrétisés par Hafiz. Mais la somme au comptant n’est pas encore arrivée. Le Crédit Agricole nous a indiqués qu’il ne pouvait plus recevoir les fonds pour le RC Lens. Nous avons alors dû passer au Crédit Lyonnais. Mais pour des soucis administratifs, les fonds ne sont pas parvenus pour une erreur d’IBAN. Il y a eu une demande de 28 millions d’euros. Aujourd’hui, on en a 18. Il en manque 10."


Edit, mardi 15 juillet : "On a présenté le budget de 48 millions d'euros comme prévu. Nous avions une garantie de 18 millions d'euros et il manquait les fameux 10 millions d'euros. Pour cette somme nous avons reçu un ordre virement vendredi mais force est de constater que la somme n'est pas sur notre compte."


 

On a compris qu'il était compliqué, pour le virement d'Hafiz Mammadov, d'arriver en une seule fois. D'autant qu'il semblerait que le Crédit Agricole propose des comptes plafonnés pour les clubs de football, sorte de fair-play financier bancaire. Mais à chaque nouvelle déclaration, le natif de Oignies nous ressort une version un poil différente avec des arguments qui ne rassurent pas sur les capacités de gestion du club. Une erreur d'IBAN? Faut changer de stagiaire Gervais... On peut aussi regretter que l'on n'ait pas anticipé le passage de la DNCG en approvisionnant le compte plus tôt... Une chose est sûre, la promesse de Martel sur l'arrivée définitive des fonds "début de semaine prochaine" (27/06) n'est pas tenue.


Les démarches concernant la DNCG et ses appels

 

C'est le 6 juin dernier que la DNCG a auditionné le Racing Club de Lens. Les caméras étaient toutes là pour immortaliser la présence du milliardaire azéri, venu apporter ses garanties lui-même sur ses ambitions pour les Sang et Or. Le club public un communiqué suite à cette audit : "Les membres de la DNCG ont accepté les éléments budgétaires déposés par le président lensois"

 

Mais cela n'a apparemment pas suffit à convaincre l'organisme de contrôle. Hafiz a-t-il oublié ses montres et son Petrus? Le 18 juin, le club reçoit la notification de la DNCG d'une "non intégration au championnat de Ligue 1". Gervais Martel tient à rassurer tout le monde en convoquant la presse : "C’est simplement un contretemps et j’ai souhaité vous en avertir". Là encore, il est intéressant de comparer le suivi de l'affaire :

 

Le jeudi 19 juin (communiqué officiel) : "Les membres de la DNCG ont accepté les éléments budgétaires déposés par le président lensois. Des documents permettant de valider définitivement le projet restent à fournir."

Le vendredi 27 juin : "Un appel est parti ce vendredi matin à la fédération française de football et nous seront à même de produire tous les documents le moment venu."

Le vendredi 4 juillet : "Nous faisons appel aujourd’hui et nous passerons la semaine prochaine. Nous ne connaissons pas la date, cela peut-être le 9, le10."

Le mercredi 9 juillet : "Nous n’avons pas encore fait appel. Nous ferons cela jeudi matin"

 

Oui, il semblerait que l'agenda de Gervais Martel ne soit pas conforme au calendrier grégorien. Il faudra juste qu'il nous dise comment fonctionne le sien. Donc, il déclare que l'appel a été fait le 27 juin, puis le 4 juillet, et aujourd'hui, nous apprenons donc que rien n'a encore été fait... Là encore, on peut douter de l'honnêteté des propos du président. S'il souhaite rassurer le peuple Sang et Or, ces mensonges ont plutôt vocation à attiser leurs craintes...

 

Les rapports entre Sheffield Wednesday et Hafiz Mammadov

 

Le 10 juin dernier, l'Equipe annonçait le rachat de Sheffield Wednesday (championship) par notre sauveur, Hafiz Mammadov. Bon, ça fait bien longtemps que je me suis fais à l'idée de Chris Waddle ne porterait jamais le maillot à la lampe de mineur, alors cette multi-casquette a plutôt de quoi inquiéter, quand on sait que le Vitesse Arnhem, propriété d'Abramovic, a du laisser filer l'Eredivisie pour ne pas cotoyer Chelsea en Ligue des Champions. Bref, on s'égare, revenons au fait, le site officiel du club anglais relaie les propos de l'azéri : "I am immensely pleased and proud to have agreed a deal to buy this wonderful Club", traduisez par "Je suis très heureux et fier d'avoir trouvé un accord pour racheter ce merveilleux club". Martel, lui-même, y trouve un intérêt, le 27 juin : "Avoir un club comme Sheffield en Angleterre sur lequel nous pourrions faire évoluer certains jeunes, ce n’est pas une mauvaise donne pour le Racing "

 


Hafiz Mammadov en compagnie de Milan Mandaric, ancien propriétaire de SWFC

Rien de choquant jusqu'ici... jusqu'à cette surprenante intervention, ce mercredi 9 juillet, devant la presse : "Je ne suis pas persuadé qu’il ait racheté Sheffield. Peut-être Hafiz a-t-il aussi racheté le Vatican, non ? On lit tellement de choses… En tout cas, rien de concret ne me fait dire qu’il est lié à ce club anglais". Oui, soit Gervais prend les gens pour des cons, soit il est temps pour lui de consulter un médecin. Difficile de comprendre ce négationnisme soudain.

 

 


Edit mercredi 16 juillet

Le mythomane...

 

Gervais, roi de la comm? En tout cas, rien de tel qu'un peu de pipo pour se faire passer pour un bon homme auprès du grand public, tout en faisant passer la presse pour des clampins. Déclaration du 9 juillet 2014 : "je suis sidéré de lire un certain nombre de choses. On m'a même dit tout à l'heure qu'un site web, « Made in foot », avait tweeté que les salariés du RC Lens s'étaient mis en grève parce qu'ils n'avaient pas été payés. On est chez les fous !... Aujourd'hui, il y a simplement une « difficulté » entre un actionnaire situé à 5000 kilomètres, et une DNCG qui est très exigeante, et que je défends car ayant été à l'origine de sa fondation. Mais tout cela va se mettre en place."

Si l'info de Made In Foot ne repose sur rien d'autre que de l'affabulation, l'affirmation de Martel est aussi de la désinformation. En effet, en arrivant dans le football en 1987, le président du RC Lens ne pouvait être à l'orgine de la fondation de la DNCG qui existe depuis 1984...


 

Dallens, ton univers impitoyable...
 

Entre les communiqués de Mammadov annonçant du changement à Lens, la presse d'opposition azérie qui l'annonce en banqueroute, Fitch et S&P qui baissent la note du Baghlan Group, propriété d'Hafiz, le dossier toujours pas ficelé de la délocalisation du club, Kombouaré qui joue au golf et toutes ces déclarations plus abracadabrantes les unes que les autres, le supporter lensois a vraiment l'impression de vivre une saga de l'été sur TF1. Le problème, c'est que tout cela est bien réel, et que même si Sue Ellen s'affaire à défendre les intérêts de son public, c'est bien lui qui risque de trinquer malgré lui...

 

TeamFoot est une plateforme d'expression libre destinée aux supporters. Le contenu des articles publiés sur le site ne reflète que la position de son auteur et non du site. Plus d'informations
 

Réagir