TeamFoot offre une tribune d'expression aux passionnés

Ludovic Baal, une stabilité retrouvée au poste d'arrière gauche

 
Ludovic Baal, une stabilité retrouvée au poste d'arrière gauche

Le poste d'arrière gauche à longtemps posé problèmes au Racing Club de Lens. Alors que nous sommes rentrés dans le mercato, aucune rumeur ne fait état d'un renfort à ce poste. Et pour cause.

Depuis le début de saison, nous sommes focalisés sur l'éventuelle recrue capable de boucher la faille géante présente à notre poste d'arrière droit. Nous avons vu bon nombre de joueurs se succéder ici, Antoine Kambouare a ainsi essayé toutes les solutions possibles à l’exception d’un retour de Yoann Démont. À défaut de voir le verre à moitié vide, je préfère le voir à moitié plein et me dire que personne ne critique Ludovic Baal. Depuis 7 saisons maintenant et le départ de Benoît Assou-Ekotto, personne n’a été en mesure de s’imposer dans la durée et de faire l’unanimité.

Pourtant, nous en avons vu se succéder des joueurs, éléments devant nous apporter des solutions qui n’ont en réalité permis aux équipes adverses de pouvoir attaquer sur un côté faible. Voici la liste des arrières gauches présents en équipe première depuis 2006 :

  • Ludovic Baal ( 2011 - au club)
  • Rémy Bonne ( 2012 - au club)
  • Zakarya Bergdich ( 2010 - 2013)
  • Henri Bedimo ( 2010 - 2011)
  • Marco Ramos ( 2006 - 2011)
  • Grégory Vignal (2006-2009)
  • Nadir Belhadj (2008-2009)
  • Lucien Aubey (2007-2008)
  • Damien Tixier (2007)
  • Guillermo Rodriguez (2006)
  • Benoît Assou-Ekotto (2004-2006)

 

C'est bien, mais pas top

Le retour de Nadir Belhadj en prêt en janvier 2008 a permis aux supporters de voir enfin un joueur de qualité à ce poste. J’espère qu’ils en ont bien profité, car il s’est rapidement mis au niveau de l’équipe, nous montrant la voie de la Ligue 2.

Marco Ramos deuxième cuvée reprend alors son statut de titulaire dans l’équipe et parvient même à accrocher à son palmarès une place dans l’équipe type de Ligue 2 2008/2009. Malgré cela, le joueur ne restera en aucun cas dans le coeur des supporters, peut être à cause du traumatisme reçu lors de Troyes - Lens (3-0), où ils s’est bêtement fait expulser.

Il perdra sa place de titulaire avec l’arrivée d’Henri Bedimo lors du mercato hivernal. Montrant de belles dispositions et un profil offensif plaisant au public, le Camerounais sera principalement venu parfaire sa formation au plus haut niveau. Venant de Ligue 2, il ne sera pas le joueur capable de rassurer la défense et de pleinement faire oublier Assou-Ekotto. Il quittera le navire lorsque le club sera de nouveau relégué en Ligue 2, profitant de sa valeur marchande pour récupérer quelques pièces nécessaires à la survie du club. L’année et demie passée à Lens lui servira pour exploser la saison suivante à Montpellier et devenir Champion de France.

Bis repetita avec Zakarya Bergdich. Arrivé d'Alfortville, il passera une saison avec l’équipe de CFA, avant de prendre la place laissée vacante par Bedimo. Les deux saisons passées en Ligue 2 avec le RCL laisseront le souvenir d’un joueur correct, n’étant ni exceptionnel, ni digne d’un Grégory Vignal. Le contexte économique et sportif du Racing fera que le RCL ne sera qu’un tremplin pour accéder au monde professionnel et partir en Espagne, au Real Valladolid.

 

Racing Clown de Lens

Dans cette liste, il y a également quelques joueurs qui laisseront une trace dans l’esprit et le slip des supporters. Nous avons essayé de refaire une Alou Diarra avec Grégory Vignal, seulement, ce dernier n’a que pour seule compétence le fait d'avoir un agent capable de le vendre n'importe où. Après un passage plus que correct aux Rangers, il passera par Portsmouth avant de venir faire rire dans les travées de Bollaert. Sa science exacte du non-placement aura fait des merveilles. Mention spéciale à Vedrad Runje qui a réussi à tenir dans les cages avec lui devant.

Racing Clown de Lens - Gr???©gory Vignal
Photo officielle de Grégory Vignal pour la saison 2008/2009

Lors de ses deux premières saisons, Marco Ramos aura surtout brillé grâce à sa chemise rose fluo portée lors de la tournée d’été des Sang et Or. Comme indiqué un peu plus haut, il payera longtemps le match Troyes 3 - 0 Lens, lors de la dernière journée de la saison 2006/2007. Menés 1-0 dès la 8ème minute, Ramos prendra deux cartons jaunes stupides (30’ et 35’), laissant ces coéquipiers à 10 contre 11. Il sera contre son gré le symbole de la descente aux enfers du RCLens avec le parcours du club que nous connaissons tous.

Damien Tixier est arrivé dans l’anonymat le plus total au mercato hivernal de 2007. En provenance du Portugal, il jouera 6 matchs avec le Racing, avant de partir remporter un titre de Champion de Ligue 2 avec Le Havre la saison suivante. J’en ai tellement peu à dire sur lui que je vous propose de passer au suivant, qui sera encore plus rapide.

Guillermo Rodriguez. La seule chose que j’ai à dire sur ce joueur, c’est que normalement on doit utiliser un accent sur le ‘i’ de Rodriguez. Voilà.

 

Un joueur qui fait son trou

Ludovic Baal arrive du Mans pour débuter la saison 2011/2012 sous les couleurs Sang & Or (les nôtres). Tantôt positionné au poste de milieu gauche, tantôt au poste de latéral, il faut attendre cette nouvelle saison 2013/2014 pour enfin le voir prendre son envol.

Avec Ahmed Kantari il est le seul joueur lensois à avoir joué toutes les minutes de match du Racing en championnat. Quelle autre preuve avons-nous besoin pour comprendre à quel point c’est un joueur essentiel dans le dispositif de Kombouaré ?

Lors des statistiques d’après-match, il est régulièrement le joueur ayant joué le plus de ballon. Généralement, il sort avec une fiche de 70 ballons joués (de moyenne) contre 40 pour l’ensemble de l’équipe. Véritable rampe de lancement pour les ailiers, il dispose surtout d’un profil lui permettant de monter très régulièrement et apporter le surnombre devant. C’est d’ailleurs ce que nous pourrions reprocher à Gbamin, qui se cantonne pour le moment à bien effectuer ses tâches défensives.

Cependant, tout n’est pas parfait dans son jeu. Il apporte régulièrement le surnombre certes, mais il ne parvient pas à être décisif. Avec une seule passe décisive en championnat, il se fait devancer par Gbamin (2 buts en 621 min de jeu). De plus, le fait de jouer en position avancée créé des brèches pour l’équipe adverse si elle parvient à récupérer le ballon et jouer rapidement en contre-attaque.

Par ailleurs, malgré de bonnes aptitudes aérobiques, il semble un peu léger physiquement pour s’imposer dans les duels face à des gros malabars. Certes, cela relève plus des tâches assignées à Kantari et Yahia, mais il est toujours rassurant de pouvoir compter sur les latéraux pour couvrir. S’il est un peu juste pour s’imposer dans les duels physiquement, il semble l’être également pour imposer son fighting spirit au sein du groupe. Pourtant sa position de titulaire indiscutable lui donne une légitimité certaine pour pousser quelques gueulantes. D’autant plus qu’en jouant sur une aile, il devrait être le relayeur pour passer les consignes du coach.

 

 

Ludovic Baal est un joueur discret, agissant dans l’ombre de ses coéquipiers aussi bien sur le terrain qu’en dehors. Il fait le travail, non pas de manière exceptionnelle comme peuvent le faire Yahia et Aréola, mais cela n’empêche pas Kombouaré d’être certain d’inscrire son nom sur chaque feuille de match en championnat. Malheureusement pour l’équipe, nous n’avons aucune solution fiable en cas de blessure ou méforme de notre latéral. Benjamin Boulenger a réussi à faire quelques apparitions, dont un match en tant que titulaire à ce poste en Coupe de France récemment. La seule solution se nommerait alors Rémy Bonne, mais autant vous dire qu’elle ne pourrait être appliquée qu’en tant que dernier recours tant le joueur est sorti du radar depuis le début de saison.

Les mauvaises langues diront que Ludovic Baal s’est imposé en tant que titulaire indiscutable à cause de solutions de rechange inexistantes. C’est en partie vrai, pourtant ni les médias ni les supporters n’ont pu se plaindre à présent de ses performances et ça, c'est une première depuis 2006 pour un joueur positionné arrière gauche.

TeamFoot est une plateforme d'expression libre destinée aux supporters. Le contenu des articles publiés sur le site ne reflète que la position de son auteur et non du site. Plus d'informations
 

Réagir