TeamFoot offre une tribune d'expression aux passionnés

La formation lensoise présente à la Coupe du Monde 2014

 
La formation lensoise présente à la Coupe du Monde 2014

Cette année, 7 anciens joueurs lensois participent à la phase finale de la Coupe du Monde. Parmi ces joueurs, certains ont effectué toute leur formation à La Gaillette. La formation lensoise récolte les fruits de nombreuses années de travail.

Les Lensois à la Coupe du Monde 2010

Lors de la précédente édition (2010), 6 anciens joueurs du Racing Club de Lens avaiet pris part à la compétition ultime :

  1. Alou Diarra (FRA)
  2. John Utaka (NIG)
  3. Nadir Belhadj (ALG)
  4. Rigobert Song (CMR)
  5. Benoît Assou-Ekotto (CMR)
  6. Aruna Dindane (CIV)

Sur ces 6 joueurs, un seul a connu tout le processus de formation au club : Benoît Assou-Ekotto.
Belhadj est arrivé au club à 14 ans et y est resté jusqu'à ses 18 ans, mais il n'a jamais eu la chance de découvrir le monde professionnel avec le Racing. C'est en 2008 uniquement qu'il portera les couleurs lensoises sur le terrain.

Alou Diarra et John Utaka sont arrivés à un âge plus avancé afin de terminer leur formation dans le Pas-de-Calais, alors qu'ils avaient déjà ce statut de grand espoir disposant déjà d'expérience.


Benoît Assou-Ekotto à côté de Samuel Eto'o lors de Cameroun - Danemark (CdM 2010).

 

Les Lensois à la Coupe du Monde 2014

Pour cette phase finale, le Racing Club de Lens peut se targuer de compter 7 anciens pensionnaires du club :

  1. Charles Itandje (CMR)
  2. Benoît Assou-Ekotto (CMR)
  3. Henri Bedimo (CMR)
  4. Serge Aurier (CIV)
  5. Raphaël Varane (FRA)
  6. Edgar Salli (CMR)
  7. Loïc Rémy (FRA)

Charles Itandje, Loïc Rémy, Henri Bedimo et Edgar Salli sont tous les quatre venus pour finir leur formation au Racing Club de Lens (à l'instar d'Alou Diarra et John Utaka). 

Serge Aurier et Raphaël Varane viennent quant à eux, tous deux rejoindre Benoît Assou-Ekotto dans la liste des joueurs lensois ayant effectué chaque processus de leur formation au sein du club artésien. Ces trois joueurs sont des titulaires indiscutables au sein de leur formation nationale et ont réalisé de grandes prestations leur permettant d'attirer l'attention de très grands clubs (le PSG se serait rapproché de Serge Aurier dernièrement).


Raphaël Varane, nouveau chouchou de l'équipe de France

 

Effet La Gaillette ?

La Gaillette était un pari fou au moment de sa réalisation. Son coût astronomique a donné de l'eau au moulin des nombreux réfractaires qui ne voyaient là qu'une nouvelle lubie de Gervais Martel. 12 ans plus tard, le centre d'entraînement de Lens représente l'une des plus belles réussites du président lensois. Le club n'a peut-être plus les ambitions ni les moyens financiers de recruter des joueurs aguerris (Rigobert Song, Aruna Dindane), mais grâce à La Gaillette, il peut désormais former lui même les grands joueurs de demain. La Gaillette attire les grands espoirs qui souhaitent terminer leur formation dans un club qui a démontré toute son efficacité dans ce domaine. C'est un indéniable argument qui a permis de convaincre des investisseurs et des joueurs de rejoindre le club.

De nombreux joueurs prometteurs sont en cours de formation au Racing Club de Lens. Un prochain article y sera consacré, mais d'ici là, si vous avez un petit favoris pour la prochaine compétition internationale (Euro 2016 ou Coupe du Monde 2018), ce serait qui ? De mon côté, j'aime beaucoup le profil de Benjamin Bourigeaud qui a fait forte impression cette saison en Ligue 2 et durant le Tournoi de Toulon.

TeamFoot est une plateforme d'expression libre destinée aux supporters. Le contenu des articles publiés sur le site ne reflète que la position de son auteur et non du site. Plus d'informations
 

Réagir