TeamFoot offre une tribune d'expression aux passionnés

Démé N'Diaye est-il sous-estimé ?

 
Démé N'Diaye est-il sous-estimé ?

Arrivé d'Arles-Avignon avec une étiquette d'ailier capable de faire la différence en face à face, Démé N'Diaye s'est surtout fait remarquer par des problèmes physiques l'empêchant de trouver sa place dans le groupe Sang et Or. Revenant petit à petit, les supporters déchantent en voyant un joueur quasi transparent sur le terrain.
Est-ce vraiment le cas ?

Décrié par les médias et les supporters quant à la qualité de son jeu, Démé N'Diaye se voit protégé par Éric Sikora à chaque conférence de presse. Ce dernier rappelle que le joueur a subi de nombreux pépins physiques l'empêchant véritablement de lancer sa saison.

 

Transparent, mais présent sur le terrain

Véritable aimant à blessures, Démé N'Diaye est rentré dans le championnat de Ligue 2 dès la 3ème journée. Jean-Louis Garcia fait de lui un composant de son onze type durant 3 matchs. Trop juste physiquement, il devra à chaque fois céder sa place en fin de rencontre. Le joueur aura tout de même cumulé 240 minutes de jeu sous l'ère Garcia, pour un temps de jeu possible de 450 minutes. Ca saison serait-elle enfin lancée ?

Malheureusement, et inévitablement, le sénégalais voit une lésion aux adducteurs l'éloigner des terrains. Il fera son retour plus de 2 mois après, face à Caen, pour le compte de la 14ème journée. Omettant presque la présence de ce joueur dans l'effectif Sang & Or, les supporters vont définitivement l'oublier en se rendant compte que Démé N'Diaye est transparent sur la pelouse.

Cependant, il parvient à multiplier les apparitions sur le terrain au point de devenir le 9ème joueur de champ le plus utilisé de l'effectif. Avec 27 matchs joués, dont 20 en tant que titulaires, le sénégalais parvient à cumuler 1.902 min de jeu. C'est presque autant que Yoann Touzghar, seul buteur valide de notre équipe depuis janvier.


Classement des joueurs de Lens en fonction de leur temps de présence en Ligue 2.

 

Un manque d'efficacité, mais un joueur utile

Après le match de nul face à Istres (17 mai 2013), coach Sikora en a rajouté une couche. Certes, le joueur fait preuve d'un manque d'efficacité cruel devant le but, cependant, il fait preuve de combativité et ne renonce jamais à produire les efforts. Avec un seul but en championnat, il faut avouer que les statistiques du joueur font tache.

Pour creuser la question, je me suis appuyé sur les statistiques utilisées pour le hockey sur glace. Un point est attribué aux joueurs dès qu'ils parviennent à marquer un but ou effectuer une passe décisive.

Sont listés dans ce tableau, uniquement les joueurs ayant marqué un but ou effectué une passe décisive lors d'un match de championnat de Ligue 2. Les statistiques utilisées sont celles fournies par la LFP.

Sur les 16 joueurs ayant marqué au moins un point, Démé N'Diaye se retrouve en 5ème position de ce classement.
En effectuant un ratio "Nombre de minutes jouées / Points cumulés", le joueur obtient un point toutes les 476 minutes (environ 5 matchs). Il prend même la 3ème position de ce classement, considérant que David Pollet ait quitté le club au mois de janvier et que B.Guillaume dispose d'un trop faible temps de jeu.

Certes, le joueur ne brille pas au classement des buteurs, mais il apparaît beaucoup plus efficace qu'un joueur comme Lalaïna Nomenjanahary qui dispose actuellement d'une énorme côte chez les supporters.

 

Un joueur plus utile qu'on ne le croît

Poussant la comparaison avec la manière dont sont traitées les données statistiques dans le hockey sur glace, j'ai travaillé sur un goal average personnel pour chaque joueur.

Le raisonnement est simple :

  • Chaque joueur débute la saison avec un goal average égal à zéro.
  • Si le Racing marque un but alors que le joueur est présent sur le terrain, nous ajoutons +1 au goal average personnel
  • Si le Racing encaisse un but alors que le joueur est présent sur le terrain, nous retranchons -1 au goal average personnel

Le tableau ci-dessous prend en compte le goal average de tous les joueurs lensois ayant participé au moins à une minute de match de Ligue 2. J'ai toutefois volontairement mis de côté le match face à Guingamp (7-0) qui fausse le résultat final du tableau.

  • 28 joueurs ont pris part à au moins une minute de match de Ligue 2 sous le maillot du RCLens cette saison.
  • 16 joueurs ont un goal average personnel négatif.
  • 4 joueurs ont un goal average personnel neutre.
  • 8 joueurs ont un goal average personnel positif, dont 3 seulement avec un temps de jeu significatif.

Ce tableau nous apprend ainsi que lorsque Démé N'Diaye est présent sur le terrain, le Racing marque plus de buts qu'il en concède. Même s'il n'était pas directement impliqué dans les buts du Racing Club de Lens comme peuvent l'être Touzghar et Valdivia, Démé N'Diaye n'en reste pas un moins un élément important de notre onze type. À défaut d'affoler les statistiques au classement des buteurs, il parvient tout de même à être l'un des meilleurs passeurs de notre équipe.

Comme nous l'a expliqué Éric Sikora, son faible temps de jeu et son retour tardif à la compétition lui ont été préjudiciables. Il n'en reste pas moins qu'il détient le troisième meilleur ratio "Points marqués / Minutes jouées" derrière Touzghar et Valdivia.
Sa présence sur le terrain est signe de performance pour le Racing avec un goal average personnel élevé. Maladroit techniquement, Lens est plus performant quand le joueur est sur le terrain et c'est pour cette raison que l'entraîneur prend autant sa défense à chaque conférence de presse. Ce joueur est peut-être plus important que nous le pensons tous.

TeamFoot est une plateforme d'expression libre destinée aux supporters. Le contenu des articles publiés sur le site ne reflète que la position de son auteur et non du site. Plus d'informations
 

Réagir