TeamFoot offre une tribune d'expression aux passionnés

Chanter les Corons en plein match. Pour ou contre ?

 
Chanter les Corons en plein match. Pour ou contre ?

Les Corons, véritable hymne au patrimoine historique du bassin minier, est devenu une marque de fabrique du Racing Club de Lens. Chant bien ancré dans le catalogue lensois et auprès des médias, il semble cependant diviser les supporters quant à son usage. En plein match, vous êtes pour ou contre ?

Inutile de rappeler le contexte minier entourant le Racing Club de Lens. Nombreux sont les signes d'un vestige qui a profondément marqué la région. Les supporters, la plupart étant des fils et petits-fils de mineurs, ne sont pas en reste puisqu'ils n'hésitent pas à reprendre des chants à la gloire de leur passé avec Les Corons de Pierre Bachelet ou encore un chant sur l'air de L'hexagone de Renaud.

Avant de devenir un chant en hommage à Pierre Bachelet, Les Corons était déjà repris au sein de la Marek : poing serré levé vers le ciel, le "Au" qui s'étend en faisant monter la pression puis l'explosion sur un rythme très soutenu, se terminant avec une gestuelle.

 

Homme à Pierre Bachelet

Pierre Bachelet, bien qu'originaire de Paris, deviendra une véritable icône dans le nord de la France grâce à cette chanson sur les conditions de travail et la vie des mineurs. Le club et sa famille décideront, suite à son décès (15 février 2005), de lui rendre hommage. Pour cela, avant le début de la rencontre face à Nantes (19 février 2005), la sono de Bollaert a entamé l'hommage au chanteur en passant la chanson de l'artiste récemment disparu, en lieu et place de l'habituelle minute de silence.

 

Un hommage transformé en institution

Après le succès et l'émotion de cet hommage, il fut convenu de jouer cette musique à chaque début de seconde période. Il faut avouer qu'il est toujours difficile de se motiver après le retour des vestiaires où l'ensemble des tribunes aura eu le temps de se refroidir durant 15 minutes. Au niveau de l'animation tribune, ça permet de réveiller tout le monde et de montrer à nos adversaires qu'ils sont dans un stade particulier. D'un point de vue personnel, j'ai eu un peu de mal à assimiler Les Corons à chaque retour des vestiaires. Il ne s'agissait que d'un hommage à un chanteur qui s'est transformé en véritable institution à l'image de La Lensoise.

Finalement, comme tout le monde, je m'y suis fait. Bien qu'étant très actif en tribune, je ne prends part à ce chant que par principe, ce n'est pas là que je vais y laisser ma voix. Devenu "simple" spectateur depuis bientôt deux ans, je dois avouer que c'est un moment que j'apprécie regarder sur mon ordinateur. Cependant, ce n'est pas pour le chant en lui même, plus le fait de voir un stade se lever et chanter à l'unisson.

 

Une institution banalisée

Aujourd'hui, tous les médias, supporters et acteurs du jeu (équipe adverse, joueurs, entraîneurs, etc) s'accordent à dire que Les Corons en retour de vestiaire est devenu un symbole lensois. L'auto-proclamé meilleur public de France récupère ainsi les honneurs tant escomptés de la part des amoureux du ballon rond et de ceux qui haïssent le football. C'est un sacré exploit.

Néanmoins, Les Corons sont également utilisés en tant qu'animation tribune durant le match (généralement en seconde période), alors que la situation ne l'impose pas. De plus en plus de supporters (via les réseaux sociaux) ont ainsi eu des réactions assez négatives quant à l'usage de ce chant en plein match.

Autant je suis d'accord avec eux sur l'utilisation de ce chant face à Clermont (1-1 à domicile) et à Tours (2-2 à domicile). Quand l'équipe ne gagne pas et que nous jouons les dernières minutes d'un match, ce chant n'est pas approprié. Son rythme beaucoup trop lent ne permet pas de pousser l'équipe et de mettre la pression sur l'adversaire. Au contraire, ça sonne presque comme une résignation. On se contente du match nul et on rentre chez nous.

Cependant, je suis pour l'utilisation de ce chant en plein match (en plus de celui en retour des vestiaires). Les Corons est, à ma connaissance, le seul chant lent capable de fédérer tout Bollaert. Quand il est repris par tous, la puissance vocale qui s'en dégage est impressionnante. Il nous faut un chant de ce type dans notre répertoire, c'est donc un choix par défaut.

 

Le temps de trouver un chant fédérateur et bien assimilé par tous, nous ne sommes pas prêts de nous passer des Corons en plein match. Tant qu'il n'est chanté modérément (pas à tous les matchs) et au bon moment (pas quand nous devons pousser l'équipe en fin de match), nous ne pouvons pas nous en passer aujourd'hui, faute de mieux dans le répertoire.

Chanter les Corons en plein match

Pour
Pour, mais choix par défaut
Contre
Pour

71 vote(s) - 55.04%
Pour, mais choix par défaut

21 vote(s) - 16.28%
Contre

37 vote(s) - 28.68%
Nombre total de vote(s) : 129
TeamFoot est une plateforme d'expression libre destinée aux supporters. Le contenu des articles publiés sur le site ne reflète que la position de son auteur et non du site. Plus d'informations
 

Réagir