TeamFoot offre une tribune d'expression aux passionnés

Éric Sikora est-il meilleur entraîneur que J-L Garcia ?

 
Éric Sikora est-il meilleur entraîneur que J-L Garcia ?

Remplaçant Jean-Louis Garcia après la défaite de trop à domicile face à Monaco (0-4), Éric Sikora a su redorer le blason du Racing Club de Lens et redonner espoir à tout un peuple. Quelques mois après ce changement d'entraîneur, le soufflé est vite retombé et l'équipe n'avance plus au classement. Comparons le bilan des deux coachs.

En juin 2007, le football français est en effervescence lorsque Gervais Martel annonce le recrutement de Guy Roux au poste d'entraîneur. Alors que les joueurs eux-mêmes se voyaient batailler pour le titre de champion en fin de saison, médias et supporters vont rapidement déchanter et voir défiler 4 entraîneurs en 3 ans et demi. Parmi ces coachs, seul J-G Wallemme aura su donner un semblant de vie à une équipe, un collectif, perdant pied match après match.

 

J-L Garcia, un communicant passionné

Alors que tous les supporters lensois s'étouffent encore en pensant au 4-6-0 concocté par László Bölöni lors du dernier match de saison 2010/2011, J-L Garcia apparaît comme le premier entraîneur compétent que nous ayons connu depuis des lustres.

Jean-Louis Garcia devant la presse
Source : rclens.fr

Constat frappant lors des premières interviews, J-L Garcia est un passionné disposant d'une énorme connaissance tactique. L'entendre à chacun de ces entretiens avec la presse est alors un régal. Celui qui a failli faire monter Angers avec un effectif qualitativement limité va pouvoir exprimer tout son talent et atteindre enfin l'accession en Ligue 1.

 

Numéro 2 sur le maillot

Après une douzième place et l'objectif de la montée raté, Gervais Martel laisse une seconde chance au Varois. Antoine Sibierski, lui, ne laissera pas passer ce nouveau mauvais début de saison, mettant à pied l'entraîneur suite à une nouvelle défaite à domicile face à Monaco (0-4). Par choix économique et par sa connaissance du club, Éric Sikora va devoir revêtir le survêtement de héros.

Eric Sikora, entra????????????????????????????®neur du Racing Club de Lens
Source : Lavoixdunord

Les supporters ont connu, depuis cette nomination, de sérieux troubles bipolaires. Envisageant d'abord le pire avec une descente en national, puis une éventuelle accession en Ligue 1 grâce à une série de matchs sans défaite, ces supporters se voient à moitié rassurés quant au maintien et attendent désormais la fin d'une saison bien trop longue.

Éric Sikora dispose d'un crédit hors norme grâce à son passé en tant que joueur, mais avec un peu de recul, est-ce que ses résultats sont meilleurs que ceux de J-L Garcia ?

 

Des résultats quasi similaires

Afin de réaliser le tableau comparatif, nous utiliserons comme données les matchs de Ligue 2 de la saison 2011/2012 et 2012/2013. Seront pris en compte : le nombre de matchs joués, le nombre de points engrangés et le ratio nombre de points gagnés par nombre de matchs joués.

Tableau comparatif des points gagn??????©s par Sikora et Garcia

Le bilan d'Éric Sikora semble meilleur à première vue. Avec une moyenne de 1.38 point par match, les hommes de coach Siko font mieux qu'avec Jean-Louis Garcia. Aujourd'hui avec 44 points et une 11ème position en championnat, le Racing Club de Lens serait, avec ce ratio, 9ème avec 48 points. Classement plus flatteur, mais qui finalement ne révolutionne pas l'avenir du club.

 

Prenant en compte l'expérience d'Éric Sikora au poste d'entraîneur, ce résultat reste positif. D'autant plus qu'il a dû faire avec un effectif amoindri qui s'affaiblit à chaque mercato. Le contexte économique du club resprésente un poids mort qu'il faut tirer tout au long de la saison.

 

Une première partie de saison exceptionnelle

Cette bonne moyenne, Éric Sikora le doit surtout grâce à sa première partie de saison. Digne d'un prétendant à la Ligue 1, son équipe a su enchaîner les bons résultats en cumulant 20 points sur ces 11 premiers matchs.

Bilan Eric Sikora - 1
Source : lfp.fr

Avec 5 victoires, 5 nuls et 1 défaite, l'équipe a su nous montrer un visage que nous, supporters, ne soupçonnions plus. De plus, cette seule défaite est le résultat d'un déplacement délicat à Nantes, 4 jours après la prise de fonction de Sikora. Difficile donc de lui endosser toute responsabilité.

Avec un ratio de 1.82 point par match, seul Nantes a su faire mieux sur cette période (2.18).
Malgré un problème d'efficacité défensive, les supporters se prennent à espérer au miracle.
Le retour sur terre n'en sera que plus brutal.

 

Une seconde partie de saison désastreuse

Finalement l'équipe menée par Sikora a connu deux phases bien distinctes. Depuis la 17ème journée (11 décembre 2012), Éric Sikora obtient exactement la même moyenne que son prédécesseur : 1 point par match.

Sur les 10 derniers matchs de championnat (26ème à la 35ème journée), seules 2 équipes ont fait pire (Niort et Ajaccio), plaçant alors le Racing Club de Lens sur un rythme de relégable en puissance.

Bilan de Sikora saison 2012/2013 - 2
Source : lfp.fr

Comment expliquer ce changement de résultat sur une même saison ? Comme nous l'avions indiqué précédemment, Éric Sikora doit composer son équipe avec un effectif limité qui s'est trouvé amoindri avec le départ de David Pollet (Touzghar se retrouvant ainsi le seul buteur d'expérience).
Le parcours de l'équipe en Coupe de France s'est retrouvé être un vrai bol d'air pour Sikora, qui a ainsi pu amener l'ambiance d'antan à Bollaert. Il est fort à parier que ce parcours en Coupe de France a porté préjudice à l'équipe en championnat.

Autre début d'explication, la jeunesse de l'équipe. Conséquence directe d'un budget transfert bloqué à 0€, La Gaillette a fourni de nombreux éléments cette saison. Sikora l'a lui-même déclaré après le match face à Tours : l'équipe est jeune et elle apprend, ne soyons pas intransigeants. D'accord, mais pendant combien de temps ?

TeamFoot est une plateforme d'expression libre destinée aux supporters. Le contenu des articles publiés sur le site ne reflète que la position de son auteur et non du site. Plus d'informations
 

Réagir