TeamFoot offre une tribune d'expression aux passionnés

Les bons coups du mercato hivernal (2ème partie)

 
Les bons coups du mercato hivernal (2ème partie)

Cichero, Fekir, Ongenda et Martial : 4 joueurs considérés comme des bonnes pioches il y a un peu plus d’un mois. Je vous proposer un petit point sur la situation de chacun et surtout d’autres pistes qui pourraient s’avérer être de réels bons coups aux postes de latéral droit, milieu défensif et ailier ! 

Quatre joueurs et des situations différentes

Concernant Cichero, les suspensions et blessures des uns et des autres lui ont fait gagner un peu de temps de jeu, mais ce dernier reste tout de même le 3ème Arrière central du club. Est-ce suffisant pour le convaincre de partir et surtout de convaincre ses dirigeants ?

Fekir, lui, joue toujours en CFA à Lyon et n’a pas vu du tout sa situation évoluer. Il est redescendu bien bas dans la hiérarchie des jeunes joueurs formés au club pouvant pointer le bout de leur nez en équipe première. Dommage pour un joueur à fort potentiel, alors pourquoi pas ?

Ongenda ne joue quasiment pas au PSG. La machine est lancée avec des Ibrahimovic, Cavani, Lavezzi, Menez, Pastore, Lucas… il ne reste pas grand-chose à Ongenda pour prouver sa vraie valeur. Reste à savoir si le PSG ne privilégiera pas un prêt en Ligue 1 pour le jeune attaquant. Un vrai bon coup assurément.

Enfin Martial, il est celui des quatre dont la situation a le plus changé en un peu plus d’un mois. 4ème attaquant il y a peu dans un système focalisé sur Falcao, la blessure de ce dernier a changé plusieurs choses. En effet Claudio Ranieri s’appuie sur un milieu en losange avec Rodriguez en 10 et deux pointes en la personne de Rivière et Martial (Germain restant dans le même temps cantonné au banc de touche). Nul doute que dans cette optique même avec le retour du Colombien, Martial va rester sur le Rocher.

 

Un arrière droit de métier s’il vous plait !

C’est le poste qui fait le plus débat au RC Lens. Landre, Fradj, Cavaré, Touré n’ayant pas convaincu et Gbamin tentant de sauver les meubles à un poste qui n’est pas le sien. Après quelques recherches voici trois noms qui pourraient avoir le profil s’ils sont en pleine forme.

Garry Bocaly, 25 ans, Montpellier

Ancien joueur de l’OM où il ne s’est jamais imposé, il a réellement commencé à se faire un nom à partir  de 2010 avec Montpellier où il fait partie des latéraux les plus réguliers de la ligue 1. 2013 représente pour lui une très mauvaise année puisque gravement blessé à la hanche il est éloigné des terrains pendant un an. Actuellement en phase de reprise il n’a toujours pas été reconvoqué dans le groupe montpelliérain. Une opportunité à saisir ? Si ses blessures le laissent tranquille, nul doute que cela pourrait représenter une réelle bonne pioche !

Mehdi Zeffane, 21 ans, Lyon

Le jeune latéral droit fait pleinement partie du groupe pro lors des stages d'avant saison. Physiquement au-dessus du lot, Zeffane est débordant d'énergie, mais se trouve barré par l’arrivée d’un Miguel Lopes qui n’est pourtant un gage de sécurité chez les gones. Un joueur au potentiel certain qui n’attend que le temps de jeu pour pouvoir s’exprimer. À suivre de près.

Sébastien Corchia, 23 ans, Sochaux

C’est la rumeur persistante ! Et pourtant j’ai du mal à croire qu’un tel joueur décide de signer à Lens. Taulier du FC Sochaux qu’il tient à bout de bras, le latéral reste une valeur sûre sur le marché à son poste, à tel point que l’OM ferait actuellement le forcing pour le recruter dès cet hiver. Je vois mal un joueur qui peut viser un club du haut de tableau de ligue 1, signer pour un club de ligue 2 qui n’est pas encore sûr de monter. La meilleure des solutions sans hésitations, mais est-ce vraiment crédible ?

 

Recherche ailier percutant

Côté droit, Chavaria buteur au début de la saison s’est assoupi au fur et à mesure des matchs, faute de concurrence (Bela pas vraiment dans les plans de Kombouaré). Côté gauche, Salli est percutant, mais inefficace et Nomenjanahary ne retrouve pas sa forme du début de saison. Durant ces deux derniers mois les ailiers font plutôt grise mine. Il existe sur le marché des joueurs dont le profil pourrait correspondre à Bollaert.

Alexandre Bonnet, 27 ans, Le Havre

Impressionnant lors de son match face au Rc Lens, cette patte gauche n’en finit plus de confirmer le talent qu’on pensait de lui lorsqu’il évoluait à Toulouse. Joueur le mieux noté du Havre la saison dernière, il a atteint à 27 ans la maturité qui lui manquait pour passer un cap. Adroit sur coup de pied arrêté, il pourrait apporter une dimension non négligeable au côté gauche du milieu sang et or. Une piste à creuser.

Karim Aït-Fana, 24 ans, Montpellier

La cheville, les ligaments, les ischio-jambiers. Karim Aït-Fana enchaîne les pépins depuis plus de deux ans et demi. Et pourtant il était de ceux qui ont porté Montpellier de 2007 à 2010. Capable de percuter des deux côtés et même derrière l’attaquant, le polyvalent montpelliérain est techniquement au-dessus des autres. La grosse énigme reste son état de forme mental et physique après toutes les blessures qu’il a subit. Nul doute que le recruter représenterait un sacré pari.

Alassane Pléa, 20 ans, Lyon

Auteur d’entrées remarquées cette saison avec Rémi Garde, le jeune gone est régulièrement dans le groupe et apporte souvent sa fraicheur lors des fins de matchs. Très à l’aise sur son côté droit il possède une fougue et une technique qui lui permettent de compenser son manque d’expérience par sa vivacité. Barré par la densité d’ailiers à l’OL, il pourrait être prêté cet hiver pour acquérir du temps de jeu. Plus un joker qu’un titulaire en puissance, il pourrait permettre à Chavarria de souffler un peu et d’instaurer une concurrence à un poste qui en manque cruellement.

 

Un patron au milieu !

Jérôme Le moigne apparait bien seul en tant que véritable milieu défensif, Pierre Ducasse n’ayant jamais retrouvé son niveau de Bordeaux. Même si le capitaine fait le boulot, ses baisses de régime se font cruellement ressentir durant les matchs. Existe-t-il des opportunités sur le marché ?

Jamel Ait ben idir, 29 ans, Auxerre

Arrivé cet été à l’AJ Auxerre, Jamel Aït Ben Idir est un joueur-clé de Bernard Casoni, désigné vice-capitaine et titularisé chaque fois qu’il l’a pu. Véritable leader sur et en dehors du terrain, celui qui a participé à la montée en ligue 1 avec Le Havre en 2008 (présent dans l’équipe type de ligue 2 cette année-là), est le taulier défensif d’Auxerre cette saison. Le problème est qu’on ne voit pas Auxerre se séparer d’un tel joueur à la mi saison excepté grosse offre. Hafiz une idée ?

 

D’autres noms auraient pu être cités comme Marcel Tisserand (Monaco), Abdou Traoré (Bordeaux) ou encore Kingsley Coman (PSG). D’autres idées pour ce mercato ?

 

Nous vous conseillons la lecture de la première partie de cet article :

TeamFoot est une plateforme d'expression libre destinée aux supporters. Le contenu des articles publiés sur le site ne reflète que la position de son auteur et non du site. Plus d'informations
 

Réagir